L’annonce faite par Madame LERIN BASSET Directrice du Développement de l’Organisation et de la mobilité KEOLIS sur la rémunération brut des salaires de leurs salariés (GROUPE) nous fait réagir. («A l’embauche, un conducteur touche un salaire brut annuel d’environ 2000 € mensuels sur 13 mois », info ou intox ?)

Notre société fait partie intégrante du groupe KEOLIS sous la dénomination Trans-val-de-Lys (270 salariés dont 241 conducteurs).

Nos cadres Trans-Val-de-Lys mandatés par KEOLIS, réfutent le fait que nous appartenons au groupe : nous sommes une entreprise sous-traitante !

Notre activité principale est constituée par plus de 75% de transports urbains (17 lignes TRANSPOLE dont 2 lignes à haut niveau de service). Nous ne sommes pas considérés comme des conducteurs receveur à part entière contrairement à nos collègues TRANSPOLE de la métropole Lilloise au prétexte que nous faisons également de l’interurbain…

Les chiffres d’affaires Trans-Val de-Lys sont pourtant parlant : 16,175 Millions € pour l’urbain, 5 Millions € pour l’interurbain en 2012. Le résultat net de Trans-Val-de-Lys s’élevait à 6% en 2012 et constituait la 3ème filiale la plus profitable de KEOLIS sur 167 !!

Notre convention collective relève de … l’interurbain d’où des conditions de travail et de rémunérations DEFAVORABLES pour nos collègues. L’absentéisme atteint des niveaux inquiétants nécessitant le paiement d’heures supplémentaires pour les chauffeurs encore valides impactant nos résultats économiques.

Nos métiers sont quasiment identiques avec parfois des contraintes de travail plus fortes pour celles et ceux de chez Trans-Val-de-Lys ! Un exemple : les amplitudes horaires.

Chez TRANSPOLE, l’amplitude maximale est de 11 heures avec une rémunération substantielle. Chez Trans-Val-de-Lys, l’amplitude maximale est de 14 heures.

Nos qualités et compétences métiers sont pourtant similaires. C’est pour cela que nous faisons appel à votre sensibilité en tant que décideurs et signataires des Délégations de Service publique. Notre société applique la convention inter urbaine de façon ABUSIVE !

L’amélioration des textes où l’application d’une nouvelle convention de transport doit être le préalable à de bonnes conditions de travail et au respect de la santé.

L’ensemble des Elus UNSA Trans-Val-de-Lys vous remercie de l’attention que vous apporterez à la lecture de cette demande.

Cordialement l’Equipe UNSA Trans-Val-de-Lys